AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur le rpg The vampire diaries, de nombreux rôles sont libres sur le forum, n'hésitez pas à les prendre.

Partagez | 
 

 HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


• Tu as écris : 314
• Inscription : 26/06/2011
• Age du personnage : 20 ans depuis... bien longtemps
• Love : Sais-tu qui je suis ?
• Ton humeur : Joueur
• Où es-tu ? : Dans son lit (a)
• Ton travail : Hum, j'avouerais qu'être vampire est déjà un travail à plein temps...


Si tu parlais un peu plus
Qui es-tu vraiment ?:
La célébrité: Xavier Samuel
La situation rp: CLOSE

MessageSujet: HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.   Mar 28 Juin - 13:30


HOPE & THEODORE








    Ces humaines me tapent vraiment sur les nerfs ! Elles ne savent pas ce que c’est de s’amuser, elles ne veulent que de l’amour, du romantisme. Je suis jeune, elles sont jeunes, pourquoi ne pas s’amuser.

    Aujourd’hui, après avoir pris une bonne douche, et ne pas avoir dormi de la nuit, je regardais mon portable et vit en fond d’écran un de ses trucs qu’on appelle un chien. Je pense que je vais m’en acheté un ! Ce serait une bonne compagnie. J’étais allongé sur mon lit, et finalement, me leva avec une lenteur insoutenable. Je regardais ce qu’il y avait dans le frigo, rien. Ni poche de sang, ni tête de lapin à mangé, rien. D’un côté, heureusement ! Je n’aime pas tout ce qui peut contenir du sang, non je parle de petit animaux, tel un chien, un chat aussi, ou un lapin. Je n’aime pas non plus les poches de sang, et j’ai peur des piqûres même si les vampires ne sont pour ainsi dire, jamais malade. Bref, quoi qu’il en soit, je ne suis pas comme tous les autres vampires qui s’empiffre de sang dès leurs petits-déjeuné. Je n’aime pas du tout le sang. Jamais on ne m’offre cela. Je suis un buveur de Milkshake, c’est plus agréable au palais, et c’est moins rouge aussi. Ce qui me répugne dans le sang, dont j’ai déjà essayé de gouté, c’est l’aspect liquide, l’aspect un peu visqueux, et le goût salé qu’il procure à mon palais. Quelque chose qui m’insupporte, c’est le sang ! Je n’aime pas non plus tuer les gens seulement pour le plaisir, c’est ridicule n’est-ce pas ? Franchement, tué quelqu’un sa pourrait être drôle au début, mais on s’en lasse vite. Malgré que moi je n’ai tué qu’une seule personne, c’était mon père, quand j’ai su qu’il était alcoolique à ses heures perdues, et qu’il tapait sur ma mère. Vous l’aurez compris, je suis un vampire, et mes parents sont donc morts, mais ils m’ont laissé un tel héritage que je pourrais vivre encore des millions d’années tellement j’ai emmagasiné d’argent !

    Bref, quoi qu’il en soit, aujourd’hui cela devient critique, il me faut, des vêtements, et… Une femme. Non sans blague, j’en ai réellement besoin ! Bref, quoi qu’il en soit, j’irais sûrement d’abord refaire ma garde robe, et seulement après, sauté sur tout ce qui bouge. Je marchais le long d’une rue. J'entre dans un magasin et remarque de beaux habits. Je remarque aussi une belle jeune femme penchée surement pour ramasser quelque chose à terre. Je regardais sa posture, et finalement userait de mon charme pour pouvoir la séduire, mais cette fois-ci sans mes pouvoirs. Et il fallait que je m'y tiennes. Pas de pouvoir pour cette jeune femme ! Quoi que...

    « J’aimerais tout d’abord des jeans pas trop serré, mais pas non plus trop larges. Ainsi que des chemises pour mon magnifique corps, et aussi hum… Ce modèle la ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


HOPE ♦️ La vie vaut-elle réellement
la peine d'être vécue ?
M'ouvrir aux autres,
est-ce ce que je dois faire ?

• Tu as écris : 662
• Inscription : 28/06/2011
• Age du personnage : 22 ans
• Love : Pourquoi s'encombrer de ce sentiment ?
• Ton humeur : Maussade
• Où es-tu ? : Chez moi ou dans ma boutique
• Ton travail : Propriétaire et gérante d'une boutique de vêtements.


Si tu parlais un peu plus
Qui es-tu vraiment ?:
La célébrité: Sophia Bush
La situation rp: Close

MessageSujet: Re: HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.   Mar 28 Juin - 15:40


&
Crédits by Grumpy Crumpet Morrigan

Hope & Théodore
L'amour est aveugle

La journée avait été quelque peu tranquille. Bien trop tranquille d'ailleurs pour mon commerce. J'avais eu le temps d'ouvrir la porte un nombre incalculable de fois avant d'oser mettre la clim' récemment installé. Faut que je me dise que c'est une bonne dépense vu l'été précoce cette année, et non une planche pourri pour le magasin... Ou bien fallait que je pense à autre chose et que prenant mon bouquin à l'eau de rose totalement niais et irréaliste au vu de ce que je pensais savoir sur les relations amoureuses, c'était totalement trop... Cucul la praline. Mais bon, rêver qu'un beau prince viendra, je l'ai bien fait pendant que j'étais jeune et que j'espérais le trouver ce fou qui oserait me retirer à mon père. Maintenant c'était loin et j'avais besoin de me distraire. Enfin, lorsque la clochette de la porte qui m'annonçait par son tintement l'entrée de quelqu'un me fit perdre mon bouquin et doutant que ma lecture puisse intéresser ce client, je me dépêchais de le ramasser, l'écoutant me dire ce qu'il désirait d'un œil totalement attentif. « J’aimerais tout d’abord des jeans pas trop serré, mais pas non plus trop larges. Ainsi que des chemises pour mon magnifique corps, et aussi hum… Ce modèle la ! » Pitié qu'il n'ait pas vu le titre de ce bouquin !

Je le regardais, le matais plutôt par pur esprit professionnel je vous rassure ! Lorsqu'il mentionna « magnifique » je le regardais de loin, pouvait-il être comme il le disait ou jouait-il à un jeu ? Avec les hommes, j'étais certaine que je devais toujours me méfier. Question de pratique. Ou plutôt question de lâcheté. Je n'avais jamais été très loin avec un homme. Pourquoi ? Ça cela ne concernait que moi, mais je savais que c'était la meilleure solution pour ne pas souffrir. Je méritais de ne pas avoir le cœur brisé, non ? Et j'ai vu tellement de personnes qui venaient à ce magasin faire péter le porte-feuille pour s'acheter de nouvelles fringues que Greg, Matthew ou autre n'aimerait pas ou pour le faire regretter tout ça. Fin' les femmes et les hommes en ce qui concernait les relations l'un avec l'autre, j'ai toujours détesté le final : l'autre partait. Inévitable et un cœur finissait brisé. Mais bon, là nous étions dans un bon jour et cet homme était là pour remplir ma caisse, donc je n'avais pas à me prendre la tête avec tout ça et qu'à profiter de cette aubaine. Fin' bref, je me relevais après avoir pris connaissance du modèle en question, un sourire professionnel sur les lèvres. « Bien sur, je vais m'occuper de vous. » Partant récupérer le modèle en question, je me ramenais derrière le comptoir, cherchant le catalogue que j'avais fait préparer pour qu'il ait un meilleur choix des produits que je pouvais avoir. « Si vous vouliez bien vous approcher pour voir le choix que je peux vous proposer... ? » Je le regardais derrière mon comptoir, oui, pas de doute, il était bien taillé.

_________________


A se renfermer, on finit par s'oublier. A moins que ce ne soit en s'ouvrant ? La vérité, c'est que j'ai tellement l'habitude de fuir que je ne sais pas si je pourrais faire autrement ? Les relations hommes/femmes méritent-elles la souffrance qui en suit ?

© Mia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


• Tu as écris : 314
• Inscription : 26/06/2011
• Age du personnage : 20 ans depuis... bien longtemps
• Love : Sais-tu qui je suis ?
• Ton humeur : Joueur
• Où es-tu ? : Dans son lit (a)
• Ton travail : Hum, j'avouerais qu'être vampire est déjà un travail à plein temps...


Si tu parlais un peu plus
Qui es-tu vraiment ?:
La célébrité: Xavier Samuel
La situation rp: CLOSE

MessageSujet: Re: HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.   Mar 28 Juin - 17:41

    La première étape était alors faite, engagez une conversation, j’avoue que j’étais choqué sur le fait que cette jeune femme ne réponde pas à mon arrogance, et qu’elle se laissait entrainer dans une conversation qui n’a aucun sens. Oui j’avais besoin de vêtement, mais mon désir d’elle était encore plus fort. Mon premier reflexe fut de m’approcher d’elle pour la contrôler avec mes pensées. Je n’y arrivais pas, pourquoi ? Personne ne me résiste, était-elle un vampire, ou alors une sorcière ? Je n’en savais rien. Alors je regardais celle-ci m’approchant du comptoir. Je regardais longtemps comment elle pouvait être faite, ses longues jambes, sa chevelure, et mon désir en effet pour elle, qui pourtant moi ne pensait qu’à m’amuser. Je soupire, me reprend et finalement, m’approche d’elle en souriant, un peu plus, elle me montrait les modèles, je m’approchais d’elle, et sans qu’elle ne s’en doute, je dépose mes lèvres sur les siennes. L’arrogance, et la drague continuait. Pourtant, à voir son visage surpris et à la fois furieux, je me doutais qu’elle n’aimait pas ce que j’étais. Ce qui me fit encore plus sourire. Je dis après sa.

    « Labello gout cerise. Mon préférer ! »

    J’éclate de rire, elle avait l’air de se calmer, peut-être et sûrement parce que j’étais un client potentiel. Je ne savais pas vraiment si j’allais acheter quoi que se soit. Mais si bien sur, comment conquérir une belle jeune femme, en la faisant craquer par tous les moyens, puisque mes « pouvoirs » étaient sans effets sur cette charmante femme. Je la regardais, et finalement, me concentrant sur les modèles qu’elle me montrait, je souris, et lui en montrait 7 que je voulais absolument.

    « Je pourrais les essayés pour avoir votre avis ? Après tout l’avis d’une femme compte »

    Moi, dire sa ? C’est hilarant quand même, comment pouvais-je dire cela ! C’était faux, je me foutais royalement si elle avait envie d’un beignet, ou si elle me trouvait craquant, ou même quoi que se soit d’autre. Je la voulais, un point c’est tout, elle allait craquée j’en étais quasiment sur. Je la regardais en m’approchant d’elle, puis la vit sur ses gardes. Je la regardais et lui dis.

    « Vous me prêter votre labello, sinon je serais dans l’obligation de recommencer ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


HOPE ♦️ La vie vaut-elle réellement
la peine d'être vécue ?
M'ouvrir aux autres,
est-ce ce que je dois faire ?

• Tu as écris : 662
• Inscription : 28/06/2011
• Age du personnage : 22 ans
• Love : Pourquoi s'encombrer de ce sentiment ?
• Ton humeur : Maussade
• Où es-tu ? : Chez moi ou dans ma boutique
• Ton travail : Propriétaire et gérante d'une boutique de vêtements.


Si tu parlais un peu plus
Qui es-tu vraiment ?:
La célébrité: Sophia Bush
La situation rp: Close

MessageSujet: Re: HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.   Mar 28 Juin - 18:43


&
Crédits by Grumpy Crumpet Morrigan

Hope & Théodore
L'amour est aveugle

Je le regardais toujours d'un oeil professionnel. Comment je pourrais le regarder autrement ? Lui par contre il était clair que si il aurait pu me bouffer, il l'aurait fait. C'était peut-être problématique pour notre entente nous allons dire... Oui probablement. Mais je me devais de faire abstraction de tout ça. J'avais une facture pour le clim' à payer ! C'est donc avec un professionnalisme que je tiendrais tout du long que je lui montrais les modèles ou plutôt que j'espérais lui montrer mes produits. Cela changea radicalement de registre lorsque je pris conscience qu'inviter un homme qui semble-t-il aimerait faire de vous un quatre heures non loin de vous n'était pas forcément la bonne idée. Quelle cruche ! On me l'avait jamais fait ce coup là. Et surtout quoi ?! « Labello gout cerise. Mon préférer ! » J'étais ahurie devant lui... et furieuse. Il rigolait ? Dans quoi je me suis fourrée. Je décidais cependant de rester zen. Zen Hope, zen... T'as vu pire, non ? Ouais, y avait ce gros lourd de Barry et ces mains baladeuses. Quelle droite je lui avais mis, je m'en rappelle encore. Cependant ce gars là, je ne devais rien faire, parce qu'annuler une vente pour un baiser volé, ça allait pas m'aider à payer les factures en fin de mois et si je venais à perdre la boutique et la maison familial, que me restera-t-il ? Le énième paquet de mouchoir pour pleurer...

Je restais cependant sur mes gardes, malgré le fait qu'il avait semble-t-il l'intention de se calmer. Il ne faut toujours se méfier de l'eau qui dormait, elle pouvait facilement se transformer en tempête et les mecs c'était un peu ça. Et lui, il semblerait qu'en plus d'arrogant il était une menace à prendre au sérieux. Pourquoi les mecs ne pensaient-ils qu'à ça ? Ils peuvent pas aller dans une boutique de vêtements sans draguer la jolie vendeuse ? J'en venais à douter de la gente masculine... Encore plus qu'avant cela va sans dire. « Je pourrais les essayés pour avoir votre avis ? Après tout l’avis d’une femme compte » Me repassant cette demande une bonne dizaine de fois dans ma tête à la recherche de quelque chose qui serait susceptible de me faire terminer sur le bureau, parce que oui, j'ai peut-être lu trop de bouquins à l'eau de rose. J'avoue ! Mais lorsqu'il s'approcha un peu plus de moi, là je vis rouge. Fin l'expression je vais avouer, mais je fronçais les sourcils, ne le quittant pas des yeux lorsqu'il chercha la confrontation. Eh ! Ses phéromones, elles vont se calmer ?! « Vous me prêter votre labello, sinon je serais dans l’obligation de recommencer ! » Là le message était très bien arrivé. J'avais super bien capté si je pouvais me permettre et j'en hallucinais encore. Comment pouvait-on être aussi arrogant ? Finalement il avait peut-être la palme des mecs qui m'avaient abordés. Waouh ! « Alors pour mon labello, pas loin, y a une superette, quand vous sortirez de mon magasin, vous aurez qu'à aller chercher ce que vous désirez et demander à une autre minette de le porter. Mais je tiens à préciser que de une, ce n'est pas du labello, mais du gloss à la cerise que j'ai et de deux, je veux bien être votre avis féminin. » étais-je encore professionnelle dans mon ton et ma posture ? Oui, certainement. Professionnel et sincère. Parfois ça n'allait pas de paire, mais dans cette histoire, je ne pouvais que dire la vérité. Et si il ne comprenait pas, il découvrira la brosse du balai qu'est pas loin. Ça devrait le refroidir de m'embrasser. Parce que merci, mais non merci !

Spoiler:
 

_________________


A se renfermer, on finit par s'oublier. A moins que ce ne soit en s'ouvrant ? La vérité, c'est que j'ai tellement l'habitude de fuir que je ne sais pas si je pourrais faire autrement ? Les relations hommes/femmes méritent-elles la souffrance qui en suit ?

© Mia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


• Tu as écris : 314
• Inscription : 26/06/2011
• Age du personnage : 20 ans depuis... bien longtemps
• Love : Sais-tu qui je suis ?
• Ton humeur : Joueur
• Où es-tu ? : Dans son lit (a)
• Ton travail : Hum, j'avouerais qu'être vampire est déjà un travail à plein temps...


Si tu parlais un peu plus
Qui es-tu vraiment ?:
La célébrité: Xavier Samuel
La situation rp: CLOSE

MessageSujet: Re: HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.   Mar 28 Juin - 18:58

    Bon d’accord, mon plan n’avait en réalité pas du tout marché, ce qui allait réellement compromettre mon attirance pour elle. J’essayais de me calmer, après tout si elle ne voulait pas de moi, pourquoi m’obstiner, sans compter que je n’avais aucune emprise sur elle, mes pouvoirs étaient sans effets ! Je la regardais d’un air ahuri parce qu’en réalité je n’en revenais pas qu’elle me réponde de cette façon. Elle avait quelque chose de différent, cette petite chose chez elle qui m’attirait, et qui me faisait craquer comme un gamin devant sa sucette. Je la regardais, ses mots étaient avalés par ma bouche, mes mains était positionner sur mes hanches. Je regardais celle-ci. Je pris quelques modèles déjà en rayon, entra dans une cabine, la seule cabine d’essayage, et enlevait mes vêtements un par un, derrière le rideau, la jeune femme attendait que je sorte, assise. Moi, j’attendais qu’elle rentre, en train de me déshabiller, malheureusement, elle ne le ferait pas, mes rêves n’étaient pas la réalité. Après avoir enfilé un jean et mit une chemise que je n’avais pas fermer, je sors et la regarde dans les yeux en disant.

    « Vous êtes vraiment différentes ! Vous ne croyez donc pas à l’amour c’est sa ? Enfin d’un coté, c’est mieux moi non plus, mais alors pourquoi ne pas profité de la vie dans ce cas ? »

    Je souris, mais ne tente rien sur elle. Je regardais celle-ci dans les yeux, et m’approcha d’elle doucement. Finalement retournant dans ma cabine, je faisais un grand défiler, et attendait son avis à la fin, pour savoir tout ce qui allait, ou non. Je ne savais pas réellement si c’était une bonne idée, mais se rapprocher de cette manière la ferait surement craquer, du moins je l’espère. Je la regardais, et finalement, enlevant les derniers vêtements, je me rhabille et passe mes mains tout près de ses hanches, et dépose ma carte bleu sur le comptoir. Je la regarde, et lui dis sans aucunes pensées quelle qu’elles soient. Ni même sans actes.

    « Je vais toutes les prendre, maintenant on va passer au costume classe, vous savez, ce que les hommes mettent la, les uniformes de pingouin. J’en veux 4. Est-ce que vous pensez que les chemises m’allaient. Avouez, je suis pas mal fait quand même. Non ? »


    [ Je te dis cela demain, et espère que tu aimeras ma réponse.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


HOPE ♦️ La vie vaut-elle réellement
la peine d'être vécue ?
M'ouvrir aux autres,
est-ce ce que je dois faire ?

• Tu as écris : 662
• Inscription : 28/06/2011
• Age du personnage : 22 ans
• Love : Pourquoi s'encombrer de ce sentiment ?
• Ton humeur : Maussade
• Où es-tu ? : Chez moi ou dans ma boutique
• Ton travail : Propriétaire et gérante d'une boutique de vêtements.


Si tu parlais un peu plus
Qui es-tu vraiment ?:
La célébrité: Sophia Bush
La situation rp: Close

MessageSujet: Re: HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.   Mar 28 Juin - 22:50


&
Crédits by Grumpy Crumpet Morrigan

Hope & Théodore
L'amour est aveugle

Et pif, voilà qu'il semblerait que je l'ai surpris. Quoi ? Il n'avait pas l'habitude qu'une femme lui parle comme ça ? La chance, ou pas, maintenant il m'a rencontré et croyez-moi que si il me tourne autour en était aussi arrogant, je ne me priverais pas. Mais alors pas du tout ! Après, je ne pouvais pas non plus l'envoyer bouler, parce que de un, c'était pas mon genre d'être méchante, à part si on me cherchait vraiment et de deux, la facture... xD Il semblait me fixer d'une drôle de manière et à vrai dire, j'aurais peut-être du avoir peur, non ? Lorsqu'il prit quelques modèles pour ensuite entrer dans les cabines d'essayage, je soufflais un bon coup, assise sur un des fauteuils mis à disposition pour les clients, mes mains sur mes cuisses croisées, laissant apercevoir mes jambes en attendant, indécise. Ouf. Je ne comprenais pas ce qui pouvait bien se passer dans la tête de ce type. Pourquoi draguait-il la vendeuse ?! Y avait pas écris dans mes bouquins à l'eau de rose. Et zut ! Je remerciais le ciel d'avoir mis la clim' plus tôt lorsque je pus apercevoir son torse et vérifier ainsi qu'en effet, il était pas mal ! Je ne pouvais pas dire le contraire, même si je savais ce que je savais sur moi. Ce jean et cette chemise lui allaient parfaitement, penchant la tête à ce qu'il déclara. Il était sérieux ? « Vous êtes vraiment différentes ! Vous ne croyez donc pas à l’amour c’est sa ? Enfin d’un coté, c’est mieux moi non plus, mais alors pourquoi ne pas profité de la vie dans ce cas ? » Devais-je lui répondre ? Je n'eus pas à réfléchir plus que ses yeux auraient très bien pu m'hypnotiser, le contact se termina et s'approchant de moi doucement, je crus qu'il allait recommencer à exagérer et que je serais forcée de le gifler. Mais non, il retourna dans la cabine et pendant qu'il faisait son show. Dans un club, il serait sacrément bien payé j'en étais certaine, je me décidais enfin à répondre. « Je ne veux pas ressembler à toutes ces femmes qui deviennent con pour plaire un homme. Parce qu'en effet, je ne crois pas en l'amour, ou plutôt je le fuis comme la peste. J'ai un instinct de préservation sacrément développer d'où le fait que je ne profite pas non plus de la vie. Parce que à quoi bon profiter de la vie si c'est pour se faire jeter après ? Je ne suis pas comme ces kleenex que je jette à chaque fois que ça va mal et je ne veux pas l'être. » Trop franche ? Oui surement. Je ne savais pas si il m'avait écouté, mais je m'étais perdue dans mes pensées lorsque je sentis ses mains près de mes hanches dans un frôlement avant de voir sa carte bleue sur le comptoir. Je le regardais, perdue. Avant de me rappeler où nous étions. Parler de moi avait toujours eu un effet bizarre sur moi, je n'en avais tellement pas l'habitude...

« Je vais toutes les prendre, maintenant on va passer au costume classe, vous savez, ce que les hommes mettent la, les uniformes de pingouin. J’en veux 4. Est-ce que vous pensez que les chemises m’allaient. Avouez, je suis pas mal fait quand même. Non ? » Je lui souris au début, contente de savoir que de l'argent rentrera dans les caisses. Non pas que j'en ai réellement besoin... d'accord, j'en ai réellement besoin. J'étais seule avec une grande maison et une boutique, fallait bien avoir de l'argent, mais si il était satisfait par les produits déjà proposés, je ne pouvais qu'en être content. Seulement à la suite on aurait facilement pu penser qu'il me prenait pour une débutante, mais je ne m'en vexais pas, bien au contraire. Si il sait ce qu'il veut... Je ne pouvais qu'en être contente. Et c'est donc en hochant la tête à sa dernière question que je soufflais pour reprendre contenance. Il m'aura tout fait... « Costards aussi. Je vous remercie de m'éclairer sur mon boulot. 4 c'est noté et je ne peux pas vous dire qu'elles ne vous allaient pas, de une parce que logiquement je voudrais que vous les achetiez et pour être sincère elles vous allaient. Mais ne comptez pas sur moi pour vous répondre quant à votre dernière question. Je vous remercie de me demander mon avis sur votre physique, mais je suis assez intelligente pour savoir que si je pars par là, vous irez plus loin dans les questions. » Et c'était bel et bien ce que je voulais absolument éviter. Parce que voyez-vous, malgré qu'il soit pas mal fait le garçon, je tenais à ma tranquillité. Oui cette bonne vieille tranquillité qui je le sens risquait d'avoir des problèmes. Et puis à quoi bon tenter la rivière calme pour la transformer en tempête ? Je n'en voyais pas d'utilité... Ou plutôt question de sécurité, comme vous préférez. « Donc, 4 costumes, je vais vous chercher ça. » Et le contournant en le frôlant sans faire exprès (a) je me rendis dans la réserve, dans l'arrière boutique, dans le coin costume, vêtements pour pingouins et autres -perso, je préfère les jeans mais ça a son charme les costumes. Une fois cette constatation mentale faite, je farfouillais à la recherche de ce qui pourrait lui convenir. « Des couleurs en particulier peut-être pour vos costumes ? » Criais-je depuis mes costumes, afin qu'il m'entende et qu'il me dise ce qu'il désirait.

Spoiler:
 

_________________


A se renfermer, on finit par s'oublier. A moins que ce ne soit en s'ouvrant ? La vérité, c'est que j'ai tellement l'habitude de fuir que je ne sais pas si je pourrais faire autrement ? Les relations hommes/femmes méritent-elles la souffrance qui en suit ?

© Mia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


• Tu as écris : 314
• Inscription : 26/06/2011
• Age du personnage : 20 ans depuis... bien longtemps
• Love : Sais-tu qui je suis ?
• Ton humeur : Joueur
• Où es-tu ? : Dans son lit (a)
• Ton travail : Hum, j'avouerais qu'être vampire est déjà un travail à plein temps...


Si tu parlais un peu plus
Qui es-tu vraiment ?:
La célébrité: Xavier Samuel
La situation rp: CLOSE

MessageSujet: Re: HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.   Mer 29 Juin - 8:31

    C’était la première fois qu’une femme me résistait. Elle était différente, quand je lui fis remarquer, elle me répondit simplement qu’elle ne voulait pas être comme les autres. Et que la plupart des femmes se rendait cons pour plaire aux hommes. D’un coté elle n’avait pas tord, connaissait-elle donc des jeunes femmes qui étaient comme elle le décrivait ? Je l’ignorais. A chaque réponse, j’étais stupéfait. Je me demandais bien si la jeune femme était une jeune femme comme ses petites nanas qui étaient au courant du monde « magique » mais surtout dangereux qui les entourent, ou ce genre de femmes qui n’est au courant de rien, alors qu’en réalité elles vivent peut-être juste à côté d’un vampire, ou même d’une sorcière ! Je commençais à douté de mon charme. Mince, ce n’allait pas être une femme qui allait me faire douté de moi, de mon adorable frimousse, et de mon corps sublime. Je la regardais avec insistance, ses yeux étaient envoûtants, et je m’y laisser couler à l’intérieur. Je secouais la tête, revenant à la réalité. Si je l’avais écoutée ? Je ne le savais même pas moi-même. Ce que je savais, c’est qu’elle m’était indispensable à présent. Étrange tout de même d’être à ce point épris pour une femme. Je la regardais m’approchant d’elle en allant la rejoindre dans l’arrière boutique. Je la regardais avec un sourire charmeur, et après quelques longues minutes, je voulais lui parler de ce que j’étais. J’allais sûrement lui faire peur, elle allait sûrement me prendre pour un psychopathe, mais peu importe. Je m’approchais d’elle, et lui susurra à l’oreille.

    « J’aime le blanc, le noir aussi. En réalité je n’aime pas les costumes de pingouins mais il m’en faut, il me faut un travail.»

    Je souris à sa réponse quant à mon physique. Je l’avais rejoint au bout du magasin ou personne ne pouvait me voir. Je la regardais en souriant, m’asseyant devant elle. Je regardais celle-ci dans les yeux, et me mettant en posture provocante je lui dis après quelques minutes de silence, et quelques minutes, où elle, elle cherchait ce qui pouvait me correspondre.

    « Dire à quelqu’un qu’il est beau ou belle n’engage à rien. Je n’ai pas envie de quoi que se soit avec vous, et pourtant, vous êtes vraiment magnifique. Voyez-vous, je ne suis pas mort. Vous vous protégez ? Donc alors vous savez donc ce que je suis. De la pire espèce qu’il puisse exister. »

    Je parlais d’être un vampire. Oui, je pensais qu’en disant se protéger elle parlait de se protéger des vampires. Je la regardais. Dans ma poche, se trouvait alors un pendentif, que je m’étais procurer il y a bien longtemps, pour la femme qui serait sûrement la plus belle à mes yeux et mon cœur. Étrange venant de moi de parler de cela. Non, je n’aime pas les relations sérieuse, elles sont inutile. Cependant, je lui donnerais ce pendentif, et cette chaîne d’or blanc qu’elle passerait autour de son coup, pour se protéger des manipulations de ces satanés vampires ! Je m’approchais d’elle, sans arrière pensées. Je la regardais et prenais la chaîne en forme « d’étoile de David » cette pièce elle aussi faite d’or blanc. Je regardais celle-ci, lui passant autour du coup. L’attachant. Je la regardais, prit sa main dans la mienne et quand je vis son visage, je me doutais qu’elle me prenait pour un dingue. Je la lâchais, et finalement, allant fermer son magasin et tourner la pancarte pour écrire close. La jeune femme était sous le choc de mon attitude. J’arrive vers elle, mais je ne la vois pas. Elle avait du s’enfermer quelque part, parce qu’elle devait être apeuré. Je m’assieds et finalement parlait tout seul, pensant qu’elle était partie.

    « Les femmes normalement ne me fuit pas, elles terminent dans mon lit ! Mais elle… Je voulais simplement éviter qu’elle se fasse attaquer par des créatures comme moi. »

    Je me laisse tomber, et vit son visage apparaître alors que j’ai la tête en bas. Je la regardais me relevant. Je lui dis alors après quelques secondes. « Je vous fais peur, c’est sa ? Tant mieux. Je ne suis pas le pire, mais je ne suis pas un ange. Garder ce pendentif, et ne l’enlever sous aucun prétexte ! » Comme je m’énervais, mes crocs sortis. Je fermais ma bouche, parce qu’il ne fallait pas qu’elle voit quoi que se soit, qu’elle me fuit. Je la regardais dans les yeux, m’approchant vers elle. Je lui chuchote.

    « Reprenons nos affaires. Est-ce que vous livrer ? Je ne me suis pas encore acheter de voiture, je ne vis pas à côté. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


HOPE ♦️ La vie vaut-elle réellement
la peine d'être vécue ?
M'ouvrir aux autres,
est-ce ce que je dois faire ?

• Tu as écris : 662
• Inscription : 28/06/2011
• Age du personnage : 22 ans
• Love : Pourquoi s'encombrer de ce sentiment ?
• Ton humeur : Maussade
• Où es-tu ? : Chez moi ou dans ma boutique
• Ton travail : Propriétaire et gérante d'une boutique de vêtements.


Si tu parlais un peu plus
Qui es-tu vraiment ?:
La célébrité: Sophia Bush
La situation rp: Close

MessageSujet: Re: HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.   Mer 29 Juin - 11:53


&
Crédits by Grumpy Crumpet Morrigan

Hope & Théodore
L'amour est aveugle

« J’aime le blanc, le noir aussi. En réalité je n’aime pas les costumes de pingouins mais il m’en faut, il me faut un travail.»  Je me saisis des costumes des couleurs dites, en sortant quelques uns en même temps que je réfléchissais à tout ça. Il m'avait rejointes, d'accord, pour la communication, ça sera plus facile, non ? Mais plus risqué... Beaucoup plus risqué pour cette distance qui serait fort acceptée par moi. Mes pensées se tournèrent vers un fait. « C'est vrai que c'est plus sérieux pour la recherche d'un travail. » Admis-je en haussant les épaules faisant comme si il ne se trouvait pas dans l'arrière boutique où mon sentiment de sécurité n'était pas très élevé. Je ne le connaissais pas après tout, pas vrai ? Et comment pouvais-je me sentir en sécurité quand il tentait pour je ne sais quelle raison tout rapprochement avec moi ? Sérieusement, s'ennuyait-il à ce point ? Cela me dépassait et c'est en le regardant s'installer de façon provocante que je reportais mon attention sur les modèles susceptibles de lui plaire.

« Dire à quelqu’un qu’il est beau ou belle n’engage à rien. Je n’ai pas envie de quoi que se soit avec vous, et pourtant, vous êtes vraiment magnifique. Voyez-vous, je ne suis pas mort. Vous vous protégez ? Donc alors vous savez donc ce que je suis. De la pire espèce qu’il puisse exister. » J'haussais les épaules. Comment pouvais-je lui expliquer ma façon de penser ? Lorsqu'il me complimenta sur mon apparence, je ne pus m'empêcher de sourire, sourire qui finit par disparaître lorsque je pris connaissance de la suite. Je ne comprenais rien et j'avoue que j'étais totalement perdue. Pourquoi j'avais souri ? Parce que j'aimais savoir que j'étais belle tout simplement. Et pourquoi j'étais perdue ? Parce que je ne voyais nullement pourquoi il me parlait de mort... D' « espèce qu'il puisse exister », là il parlait des mecs ? Relous, chiants, possessifs... C'était ça les espèces auquel il parlait ? J'étais perplexe. Totalement déconnectée de ce qui se passait. Et encore plus lorsque je sentis des doigts dégager mon cou et le contact d'un métal sur ma peau, je n'avais pas pris connaissance du fait qu'il s'était à ce point rapproché de moi, trop dans mes pensées probablement. Je me retrouvais avec un cadeau d'un inconnu autour du cou totalement ahurie, le regardant lorsqu'il me prit la main. C'était un cauchemar c'est ça ? Si il me fait une demande en mariage, c'est certain, je me jette contre le mur pour me réveiller. Parce que ça ne pouvait pas être réel, si ? Un inconnu qui vous met une chaine autour du cou ? Il avait vu en moi une femme qu'il n'avait pas revu depuis longtemps ? Il était fou et j'apprendrais dans les infos ce soir qu'un homme de son signalement c'était échappé d'un asile ? Quand il me lâcha et que je pus prendre la poudre d'escampette, je partis dans mon bureau, adjacent à l'arrière boutique et me posant contre le mur, je finis à terre, les mains sur les yeux. Qu'était-il parti faire ? Pourquoi moi ?

« Les femmes normalement ne me fuit pas, elles terminent dans mon lit ! Mais elle… Je voulais simplement éviter qu’elle se fasse attaquer par des créatures comme moi. » Il n'était pas encore parti ? Pourquoi n'était-il pas encore parti ? Je ne comprenais pas... De quoi parlait-il ? Des créatures comme lui ? Il avait quelque chose ? Un grain dans la tête ? Par curiosité, je me décidais à le regarder, étant juste à côté de la porte, il ne me fallut que peu de temps pour me relever et rester là, contre la porte. Indécise. « Je vous fais peur, c’est sa ? Tant mieux. Je ne suis pas le pire, mais je ne suis pas un ange. Garder ce pendentif, et ne l’enlever sous aucun prétexte ! » Y a des asiles pas loin ? De quoi parlait-il ? Le pire de quoi ? Pourquoi parler avec des codes stupides que je ne comprenais pas ? Arrrghhh ! En plus il me donnait des ordres ?! « Je ne comprends pas. » Mais pourquoi je n'avais envie que d'une chose ? Rentrer chez moi et un verre de champagne dans ma baignoire écouter du Simple Plan à fond ? Ça m'aurait tellement détendu... Que ce n'était pas possible. Je n'avais pas compris son moment de recul, ou ce qu'il s'était passé là à l'instant et au fond je me demandais même si c'était important ou non ? Ce type était trop bizarre, que j'en étais certaine à coup sur il serait capable de me donner une migraine à trop réfléchir. EN plus de dire des trucs bizarre, il semblait avoir tendance à se rapprocher de moi. Pourquoi ? J'avais quelque chose sur la robe ? Son chuchotement me surprit et quand je me reculais pour le regarder dans les yeux, j'étais encore plus perplexe et totalement dans le noir. Bipolaire ?!

« Reprenons nos affaires. Est-ce que vous livrer ? Je ne me suis pas encore acheter de voiture, je ne vis pas à côté. » Je le regardais, mon professionnalisme revenu et mon incompréhension passé à la trappe pour un temps, me mordant la lèvre en réfléchissant à tout ça. Possibilité qu'il s'agisse d'un hôpital psy ? Pourquoi je tenais à le mettre chez les fous celui-là ? Parce qu'il m'avait offert un cadeau ? Oui et aussi qu'il était étrange. Mais bon, c'est la vie on va dire et le client était roi nous pouvons dire... « Je pourrais livrer, si vous me dites c'est quoi ce collier ? Parce que vous savez, je n'ai pas l'habitude d'accepter les cadeaux aussi beaux soient-ils de personnes que je ne connais pas. » Et j'en accepte que très rarement même. J'avais tendance à ne pas me rapprocher facilement des gens, par pur préservation. Et j'étais sincère, je voulais comprendre la raison de ce collier ? Parce que malgré le fait qu'il était fort beau et que depuis que j'en ai parlé, je ne pouvais m'empêcher de le tripoter sous mes doigts en l'examinant, je devais avoir loupé une chose. J'ai pas d'absences il me semble pourtant ?! Incompréhension quand tu nous tiens...

_________________


A se renfermer, on finit par s'oublier. A moins que ce ne soit en s'ouvrant ? La vérité, c'est que j'ai tellement l'habitude de fuir que je ne sais pas si je pourrais faire autrement ? Les relations hommes/femmes méritent-elles la souffrance qui en suit ?

© Mia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


• Tu as écris : 314
• Inscription : 26/06/2011
• Age du personnage : 20 ans depuis... bien longtemps
• Love : Sais-tu qui je suis ?
• Ton humeur : Joueur
• Où es-tu ? : Dans son lit (a)
• Ton travail : Hum, j'avouerais qu'être vampire est déjà un travail à plein temps...


Si tu parlais un peu plus
Qui es-tu vraiment ?:
La célébrité: Xavier Samuel
La situation rp: CLOSE

MessageSujet: Re: HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.   Mer 29 Juin - 13:57

    J’eus donc ma réponse en clair, net et précis elle ignorait l’existence de vampire dans ce bas monde. Pauvre d’elle, comment pouvait-elle être si ignorante. Ce qui me plaisait chez elle ? Sa façon de me répondre, son physique aussi sans doute, mais surtout ses yeux, qui me procuraient comme un sentiment de sécurité, alors qu’en réalité c’était moi qui devrais à présent la protéger. Mais, lui dire cette chose – Que les vampires existent – la mettrait sûrement en danger. C’est vrai que cette femme était d’une beauté incomparable, même les autres vampires ne pouvaient l’égaler, et pourtant simple humaine, je savais qu’elle n’était pas immortelle. Je la regardais longuement. Je ne savais pas vraiment de quelle façon lui expliquer que les sorciers et sorcières existent, que les loups-garous également, ah, et bien sur mon espèce, la meilleure, les vampires.
    Après un long moment, je me lève. Je savais qu’elle était apeurée, avec mon odeur ultra développé, je sentais ce genre de chose, si quelqu’un était ou non apeuré de quelque chose, ou même de quelqu’un. Je m’assieds, ne répondit à aucune question de la jeune femme pour le moment. Je contentais de m’assoir, régler l’adition qu’elle m’avait tendu avec les costumes dont j’avais horreur, et mes jeans et chemises. Je les mis dans un coin. Je regardais celle-ci, la pancarte d’ouverture était du coté close pour les personnes de dehors, alors j’amenais celle-ci derrière, et lui dis.

    « Écoute mon ange, je vais sûrement te faire peur, je crois même deviner que c’est déjà le cas. Tant mieux, si tu veux vraiment mon avis. Quoi qu’il en soit, je suis un vampire. Vas-y cour si tu as peur. »

    La je me mis à rire. Il n’y avait pourtant rien du tout d’amusant, mais c’était de la façon dont je lui disais cela qui me faisait rire. Je la regardais épeurer, et vit alors en elle quelque chose qui m’attira. Je ne savais pas réellement si j’étais sur la bonne piste pour mon plan drague, et sexe, elle me donnait du fil à retordre, mais je gardais patiente. Elle accepterait de me livrer à une seule condition, que je lui dise la raison de ce cadeau. Moi, je ne parlais pas de sentiments, oh non, jamais vous ne me verrez dire « je t’aime » ou d’autre connerie dans ce genre. On est au 21ème siècle voyons ! Je la regardais tout sourire, et finalement sur commande, je sortis mes crocs. Ainsi que mes yeux qui changeait de couleur quand je me transformais. Mais j’étais cependant toujours aussi beau vous ne trouvez pas ?! Je regardais celle-ci en souriant avec mes crocs dépassant, et les rétractaient. Après quelques minutes, je poursuis mon explication.

    « Mon ange, je suis un vampire. Et ce collier te protège de nos pouvoirs à nous les vampires, il te protègera des vampires qui veulent contrôler ton esprit, ils ne pourront rien faire mentalement contre toi, ni te contrôler, ni lire tes pensées. Rien. J’arrivais à lire tes pensées jusqu’à maintenant, mais pas à te contrôler. Bref, quoi qu’il en soit, maintenant, avec sa, je ne pourrais plus lire tes pensées. C’est cool non ? Au moins je ne saurais plus que tu lisais ou lis des romans qui parlent… D’amour. »

    Je souris avec un superbe sourire. Je savais qu’elle ne me croyait qu’à moitié. D’ailleurs pourquoi me croirait-elle ? Je la regardais dans les yeux, rechangeant mes yeux de couleur, et faisant à nouveau paraitre mes crocs, pour qu’elle comprenne que c’était la pure vérité, et que malgré mon arrogance et le fait d’être chiant, je la protègerais, mais hors de question de m’avouer, ou de lui avouer que je la protègerais !

    « Enfin si tu n’en veux pas, cela m’est égale, tu peux juste mourir sous l’emprise d’un vampire, se serait dommage de ne plus voir cette jolie frimousse que tu as »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


HOPE ♦️ La vie vaut-elle réellement
la peine d'être vécue ?
M'ouvrir aux autres,
est-ce ce que je dois faire ?

• Tu as écris : 662
• Inscription : 28/06/2011
• Age du personnage : 22 ans
• Love : Pourquoi s'encombrer de ce sentiment ?
• Ton humeur : Maussade
• Où es-tu ? : Chez moi ou dans ma boutique
• Ton travail : Propriétaire et gérante d'une boutique de vêtements.


Si tu parlais un peu plus
Qui es-tu vraiment ?:
La célébrité: Sophia Bush
La situation rp: Close

MessageSujet: Re: HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.   Jeu 30 Juin - 7:04


&
Crédits by Grumpy Crumpet Morrigan

Hope & Théodore
L'amour est aveugle

Étais-je enfermée avec un psychopathe ? Je venais de voir la pancarte close et tout d'un coup, je me sentis moins en sécurité. Que me voulait-il ? Aussi futile soit-il, la pancarte ouverte m'aidait à extérioriser tout ça ou peut-être qu'elle m'assurait encore de possibles clients... Oui surement. Je lui avais tendu la facture et c'est n'y comprenant fichtrement rien que je me retrouvais derrière, amené par lui sans que je ne puisse dire quoique ce soit tellement ce moment semblait irréel. Totalement fou plutôt. « Écoute mon ange, je vais sûrement te faire peur, je crois même deviner que c’est déjà le cas. Tant mieux, si tu veux vraiment mon avis. Quoi qu’il en soit, je suis un vampire. Vas-y cour si tu as peur. » Non mais pour qui se prennait-il ? Sérieusement ?! J'hallucinais complet. Et les fées existent, c'est ça ? Quand il se mit à rire, je sus qu'il était barré, comment pouvait-il être comme ça ? Rire à ses propres bêtises ?! Dans mes yeux nous pouvions lire de la peur, dans les siens je ne pouvais plus rien lire, ils avaient changé et des crocs avaient fait leur apparition. Je ne pus pas m'en empêcher, que j'opérais un mouvement de recul comme pour m'éloigner de ce type. Comment pouvait-il... ? Il dut y avoir un temps considérable avant qu'il ne redevienne normal ? Mais je mis ça sur le compte d'un mauvais rêve ou d'une illusion d'optique. Tout bonnement impossible, pas vrai ? Et comme pour souligner ce que j'essayais de me convaincre, il continua... Arghh ! Il déraille !

« Mon ange, je suis un vampire. Et ce collier te protège de nos pouvoirs à nous les vampires, il te protègera des vampires qui veulent contrôler ton esprit, ils ne pourront rien faire mentalement contre toi, ni te contrôler, ni lire tes pensées. Rien. J’arrivais à lire tes pensées jusqu’à maintenant, mais pas à te contrôler. Bref, quoi qu’il en soit, maintenant, avec sa, je ne pourrais plus lire tes pensées. C’est cool non ? Au moins je ne saurais plus que tu lisais ou lis des romans qui parlent… D’amour. » J'avais assisté à cette histoire, totalement impuissante, comprenant que très difficilement tout ce qu'il me disait. Je pouvais donner des réponses plus censés à pas mal de ces affirmations, mais je me rappelais soudainement du surnom qu'il m'avait affublé. « Mon ange »... Ouais mignon, mais bizarre. Le coup du vampire ? En effet, on me l'avait jamais fait. Le coup du « j'ai une semaine à vivre » « on s'est pas déjà vu quelque part » ou tout autre moyen pour draguer, aussi lamentable soit-ils. Mais le coup du vampire, on me l'avait jamais fait ! Et quoi ? Il s'était fait installé des crocs pour draguer ? Ça marche ? Avec le phénomène Twilight, je comprends qu'il puisse y avoir des femmes qui craquaient devant un bel Apollon vampire, mais quoi ? Il n'a rien trouvé de mieux ?! « De un, les pattes de lapins donnent chance parait-il, dois-je m'en procurer selon vous ? Télépathe rien que ça ? Il y a aussi une autre hypothèse. Vous avez vu le titre de mon bouquin quand il est tombé. Et oui, je lis des romans d'amour, à défaut d'en vivre, je me rends compte que c'est totalement irréaliste et débile, c'est mon droit non ? Alors si vous croyez que cela me convaincra, je suis désolée de vous le dire, mais je suis lucide et absolument têtue. » Et malgré le fait que je n'arrivais pas à me dire que ça puisse être vrai, je le voyais faire ces choses bizarre, encore et encore tout aussi perplexe. Impossible... Je me le répétais encore et encore, serrant les mains comme pour me faire mal afin de me réveiller de ce rêve ou cauchemar... Pourquoi devrais-je garder ce collier même si selon lui, ça me protégerait ?

« Enfin si tu n’en veux pas, cela m’est égale, tu peux juste mourir sous l’emprise d’un vampire, se serait dommage de ne plus voir cette jolie frimousse que tu as » Je l'écoutais encore dire ces anneries. Quoi il doit être un enfant de la lune, et puis quoi ? Il vivait sa vie, si il pouvait changer ses yeux, bah qu'il le fasse, mais je ne pouvais concevoir le fait qu'il puisse être un vampire. Et quand il parla de mourir ? Alors là je vis rouge et le regardant comme si cela ne me faisait rien, mes mains allant au niveau de la chaine. « Mais vous savez quoi ? Puisque je suis quant à moi la Mère Noël, personne ne me touchera. Qui oserait attaquer la femme du Père Noël ? » Oui je prenais ça à la rigolade. Moyen pour passer outre tout ça. Parce que soit c'était un timbré, soit c'était un fou qui croyait réellement être un vampire, y avait-il une autre hypothèse ? Et m'éloignant de lui par pure sécurité, il était un brin dérangé, non ? Oui probablement. J'éviterais à l'avenir tout contact visuel avec lui, parce que malgré tout, ça m'avait foutu la trouille. Comment avait-il pu faire tout ça ? Cela ne pouvait pas être possible... Il ne pouvait pas dire vrai. Pourquoi ? Parce que si il disait vrai, je ne voulais pas le croire. J'avais quand j'étais jeune toujours eu peur de ce qui se cachait dans le noir et là il me donnait une raison de flipper dans ma maison toutes les nuits. Alors merci, mais non merci. « Je vous conseille d'arrêter de parler de vampires et autres aneries de ce genre parce que de une, les Twilight ne m'ont pas du tout intéressé et de deux, je ne veux rien entendre. » Ou plutôt je ne serais probablement pas assez forte pour me faire à cette idée si c'était bel et bien vrai. Ce collier, j'hésitais toujours à le lui rendre. Mais d'un côté je ne pouvais m'y résoudre. Pourquoi ? Je n'en avais fichtrement aucune idée.

Spoiler:
 

_________________


A se renfermer, on finit par s'oublier. A moins que ce ne soit en s'ouvrant ? La vérité, c'est que j'ai tellement l'habitude de fuir que je ne sais pas si je pourrais faire autrement ? Les relations hommes/femmes méritent-elles la souffrance qui en suit ?

© Mia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


• Tu as écris : 314
• Inscription : 26/06/2011
• Age du personnage : 20 ans depuis... bien longtemps
• Love : Sais-tu qui je suis ?
• Ton humeur : Joueur
• Où es-tu ? : Dans son lit (a)
• Ton travail : Hum, j'avouerais qu'être vampire est déjà un travail à plein temps...


Si tu parlais un peu plus
Qui es-tu vraiment ?:
La célébrité: Xavier Samuel
La situation rp: CLOSE

MessageSujet: Re: HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.   Ven 1 Juil - 10:28

    Elle se foutait royalement de moi là ou je rêve ? Elle pensait que je lisais ce genre de chose niaise que l’on voit partout au cinéma, dans la chambre des adolescentes. Je n’aime pas lire ce genre de chose, d’ailleurs, je n’aime pas lire tout court. Les je t’aime moi non plus ce n’était absolument pas mon truc, et puis les personnes qui lisait ce genre de chose, franchement pensaient sûrement que les vampires étaient bons, mais il ne faut pas rêver, ils ne sont pas bons ! Pas du tout, enfin, pour certains, ils peuvent être relativement gentil, comme moi, mais de la à dire que je ressemble au héros de l’histoire de Twimachin, il ne faut pas exagérer. Pourtant j’avais remarqué un point commun entre nous deux. Il n’arrivait pas à lire dans les pensées de la jeune femme qu’il aime. Exactement comme moi aujourd’hui avec cette simple humaine, qui me fait mourir de rire. STOP, comment cela se fait-il que je connaisse ces détails de l’histoire Twimachin ? Seulement parce que j’avais lu dans les pensées d’une jeune fille craquante, et que j’avais été dégouté de ce que j’avais entendu. Elle rêvait d’être cette demoiselle aimée par un vampire. Elle ne sait donc pas ce qu’est un vampire ! Pauvre innocente !

    Je n’avais pas lu le titre de son stupide bouquin qui parle d’amour, déjà je me foutais royalement de ce qu’elle lisait, et de plus elle se berçait d’illusion par rapport aux hommes. Après mademoiselle pense que les hommes sont tous des connards, c’est normal, nous on ne sort pas d’un livre où les hommes sont parfait, ou ils sont à l’écoute, où ils aiment leurs chères et tendres comme des fous. En tout cas, j’étais moi, loin d’être aussi niais. Je ne savais pas vraiment qu’est-ce que je devais lui dire. C’était étrange, et à la fois, cela me faisait rire comment elle pouvait être bornée. Je la regardais dans les yeux, et déposa à nouveau mes lèvres sur les siennes. Elle allait finir par vouloir me tapé, et verrait que je n’aurais rien du tout, du moins quasiment rien. Cela lui prouverait peut-être. Ou alors, deuxième solution, la demoiselle penserait juste que je suis un taré qui sort de l’ordinaire. J’opterais plutôt pour qu’elle me croit tarer, ce qui à mon humble avis, est déjà le cas.

    « Les pattes de lapin sont sans effets sur nous mon ange. Et puis essaie de comprendre un peu là, tu commence à me désespérer ! » Je me mis à rire. Et ajouta « Et puis arrête de lire ces âneries, tu risques de tomber amoureuse d’un stupide roman, alors que, je suis là moi. Et en plus, je suis réel ! »

    Elle était surtout déprimante. Comment pouvait-elle lire ce genre de connerie, entre un prince, une fille, un amour impossible, et blablabla. Non mais sérieusement, les femmes sont toutes aussi… Niaise ? Je regardais celle-ci dans les yeux. Pourquoi me parlait-elle de la mère et du père Noël. Oh lala, c’était affligeant. Il fallait peut-être que je lui dise que c’était ses bien aimés parents qui lui offrait des cadeaux pendant qu’elle dormait. Et puis que… Le père noël n’existait pas. Aller, soyons… Comment dire, sobre, et surtout gentil pour lui annoncer cette triste nouvelle.

    « Mon ange, ce que je vais te dire vas te briser ton petit cœur, mais… Le père noël n’existe pas, et, la petite souris non plus. Ainsi que la fée clochette. Mais ne t’en fais pas, si tu veux pleurer, pleure sur mon épaule je suis là » J’avais annoncé tout sa, en essayant de mettre de la sensibilité, et essayant d’être plus crédible, et pourtant j’avais une envie de rigoler à en pleurer. Je la regardais, mis ma main sur sa bouche, et fini par éclaté de rire.

    Twimachin commençait à me tapé sur les nerfs. Je la regardais, et finalement m’approcha d’elle, avant de me reculer pour la regarder. J’avais arrêté de rire, et je la regardais comme une gamine avec mes yeux qui sont faut l’avouer – Magnifique. J’étais obnubiler par cette femme. Je la regardais et finalement, m’assoit comme-ci il fallait qu’on est une grande discussion.

    « Non c’est vrai Twalette n’existe pas mon ange, sa non plus, les vampires ne sont pas si… Niais. Ils n’éprouvent quasiment aucun sentiments. Je crois. Quoi qu’il en soit, il serait mieux d’arrêter de lire les âneries du genre roman à l’eau de rose. C’est vrai quoi, pourquoi ne pas s’intéresser à la réalité, c'est-à-dire moi »
    Affichais-je avec un grand sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


HOPE ♦️ La vie vaut-elle réellement
la peine d'être vécue ?
M'ouvrir aux autres,
est-ce ce que je dois faire ?

• Tu as écris : 662
• Inscription : 28/06/2011
• Age du personnage : 22 ans
• Love : Pourquoi s'encombrer de ce sentiment ?
• Ton humeur : Maussade
• Où es-tu ? : Chez moi ou dans ma boutique
• Ton travail : Propriétaire et gérante d'une boutique de vêtements.


Si tu parlais un peu plus
Qui es-tu vraiment ?:
La célébrité: Sophia Bush
La situation rp: Close

MessageSujet: Re: HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.   Sam 9 Juil - 18:33


&
Crédits by Grumpy Crumpet Morrigan

Hope & Théodore
L'amour est aveugle

Des envies de meurtres... Voilà ce que j'avais. Quand comprendra-t-il que mes lèvres on y déposait pas les siennes aussi facilement ? Bordel, ça fait combien de fois ? Il va se calmer, oui ? Déjà qu'il me dit des histoires pour je ne sais quelle raison. Alors stop ! Mes lèvres ne sont pas en libre service. Je soufflais pour m'empêcher de le taper, parce que un, c'est un client et deux... Je préférais éviter de courir le risque de problèmes judiciaires. Les avocats, c'est pas gratuit !

« Les pattes de lapin sont sans effets sur nous mon ange. Et puis essaie de comprendre un peu là, tu commence à me désespérer ! »  Comprendre quoi ? Qu'il est bon à enfermer ? Je l'avais bel et bien compris, pas de soucis là dessus ! « Et puis arrête de lire ces âneries, tu risques de tomber amoureuse d’un stupide roman, alors que, je suis là moi. Et en plus, je suis réel ! » Et il rêvait au Pays des Bisounours aussi. Tomber amoureuse de lui ? Il y croyait réellement ? Sérieusement, à l'heure qu'il est je ne voulais pas tomber amoureuse et je préférerais même tomber amoureuse d'une femme au lieu de lui, c'est pour dire à quel point :O D'où il se permet de critiquer mes lectures ? « Désolé de te briser le coeur, mais tu serais probablement le dernier homme susceptible de me faire flancher le coeur. Je suis vraiment désolée. » Etais-je sincère ? Oui, totalement, mis à part pour mes excuses. Pas de quoi en faire tout un fromage, pas vria ? -elle se voile la face :siffle:- Après pour souligner mon sentiment d'être prise pour une conne, je ne pus que dire des choses totalement débiles, mais Oh combien représentante de mon état d'esprit.

« Mon ange, ce que je vais te dire vas te briser ton petit cœur, mais… Le père noël n’existe pas, et, la petite souris non plus. Ainsi que la fée clochette. Mais ne t’en fais pas, si tu veux pleurer, pleure sur mon épaule je suis là » Ah ! Mais il se prend pour qui ce garnement ? :O Il brisait mes espoirs là -ou pas. En plus il me prenait pour une idiote ? Je soufflais d'exaspération jusqu'à ce que sa main vint se poser sur ma bouche et que je fronçais les sourcils. A quoi il joue là ? Je le vis s'approcher de moi et sur le coup, j'ai réellement cru que j'allais devoir lui en coller une au cas où il viendrait m'embrasser. Le voir rire ne m'ayant pas plu fortement, j'étais plus prompt à lui en coller une pour s'être moqué de moi qu'à l'écouter, mais il était clair que j'allais pas y couper. Comme quoi...

« Non c’est vrai Twalette n’existe pas mon ange, sa non plus, les vampires ne sont pas si… Niais. Ils n’éprouvent quasiment aucun sentiments. Je crois. Quoi qu’il en soit, il serait mieux d’arrêter de lire les âneries du genre roman à l’eau de rose. C’est vrai quoi, pourquoi ne pas s’intéresser à la réalité, c'est-à-dire moi » Il ne lâchait pas l'affaire avec cette histoire. Pourquoi ne comprenait-il pas que je ne voulais pas entendre que les vampires pouvaient exister ou non ? La petite souris, c'était un bon conte pour endormir les gamins, les vampires ça leur foutait la trouille. Moi je voulais vivre dans un monde où je n'aurais pas peur. Voilà tout. Oui, je me voilais peut-être la face en évitant d'apprendre la vérité, mais que voulez-vous. Je tente de me protéger comme je peux. Je m'écartais de lui, non sans lui avoir jeté un regard avant de m'installer sur le comptoir de la boutique. Il était clair que je n'aurais pas d'autres clients. « Je suis désolée de vous dire ça mais ma réalité, ce n'est pas vous. Ma réalité c'est chaque mannequin ici que je dois habiller. Chaque client que je vois apparaître pour renflouer mon compte. Les hommes, je n'en ai que faire. Twilight pareil. Les romans à l'eau de rose, je les lis si je veux. C'est bien compris ? » Je m'occupais de m'assurer que tout ces articles étaient bien rangés et une fois sa carte dans la machine, je lui tendis le boitier pour qu'il mette son code, tout aussi professionnellement que je me le devais avec un bon sourire professionnel.

_________________


A se renfermer, on finit par s'oublier. A moins que ce ne soit en s'ouvrant ? La vérité, c'est que j'ai tellement l'habitude de fuir que je ne sais pas si je pourrais faire autrement ? Les relations hommes/femmes méritent-elles la souffrance qui en suit ?

© Mia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


• Tu as écris : 314
• Inscription : 26/06/2011
• Age du personnage : 20 ans depuis... bien longtemps
• Love : Sais-tu qui je suis ?
• Ton humeur : Joueur
• Où es-tu ? : Dans son lit (a)
• Ton travail : Hum, j'avouerais qu'être vampire est déjà un travail à plein temps...


Si tu parlais un peu plus
Qui es-tu vraiment ?:
La célébrité: Xavier Samuel
La situation rp: CLOSE

MessageSujet: Re: HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.   Jeu 14 Juil - 19:43

    J’allais peut-être réussir à la faire changée d’avis, ou peut-être pas d’ailleurs. Je l’ignorais. Allait-elle finir par me croire quand je dis que les vampires, les sorcier(e)s et les loups-garous existent ? Je ne pense pas qu’elle me croira dès maintenant, après tout je ne suis qu’un inconnu, et on me l’a toujours dit, il ne faut jamais écouter un inconnu. Non, ce n’est pas sa le dicton, c’est « Il ne faut jamais suivre un inconnu ». Oh de toute façon mon dicton était pareil, l’écouter et le suivre, c’est la même chose. Mince ! Effectivement, la légende des pattes de lapins a été inventée par rapport par les personnes qui sont trop craintives, ils ont dû trouver quelque chose pour les rassurer. Elle me brisait le cœur. Non mais sérieusement, si j’étais le dernier homme sur terre, elle ne voudrait pas d’un homme comme moi, ou plutôt d’un vampire comme moi ?! bref, quoi qu’il en soit, je n’ai pas envi de m’attarder ici plus longtemps, elle ne voulait pas me croire ? Et bien tant pis, de toute façon, je réessaierais plus tard ! J’ai tout mon temps moi. Et avant qu’elle ne devienne une jeune femme ridée, et laide, elle a encore le temps. Je ne suis même pas sur que cela arrive un jour.

    « Oh tu me brise le cœur ! Et tu n’y vas pas par quatre chemins. Tu me plais. Quand tu auras compris que ce que je dis, peut être vrai, alors, je reviendrais. En attendant, je ne vais pas te faire devenir folle plus longtemps. Tes joues commencent à être roses ! »


    Je souris, et lui met l’index sur la joue très vite, avant de sourire et d’ajouter à cela. « Ah oui, j’allais oublier mademoiselle, la réalité ne sont pas forcément les choses que l’ont peut voir, touché ou même prouvé, parfois, elles sont ce que l’ont ignore, ou que l’on refuse de croire. Aller mon ange, lis tes romans, ils t’éloigneront du monde réel. »

    Ce sourire arrogant et provocateur que j’avais sur le visage aurait sûrement pour impact de l’agacer un peu plus. Elle me rendit ma carte, et je touchais des doigts du bout des miens. Quoi qu’il en soit, j’attrapais mes sacs, laissant un blanc, et embrassant la jeune femme sur ses douces lèvres une dernière fois, en faisant un grand sourire, la basculant vers l’arrière comme dans les films romantiques. Je souris la regardant, et disparait aussi vite qu’une ombre en pleine lumière.


    SUJET TERMINER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.   

Revenir en haut Aller en bas
 

HOPE & THEODORE ♥ L'amour est aveugle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☼ THE VAMPIRE DIARIES :: ♣ Mystic Falls :: Le centre ville :: Les boutiques :: Hope's closes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit